share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Premier Principe, le Second Principe

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Premier Principe, le Second Principe

Le Premier Principe, le Second Principe

  (Auteur)


Prix : 108,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le Premier Principe, le Second Principe"

Avec cette fresque foisonnante, Serge Bramly nous entraîne d’une garden-party à l’Élysée aux rivages de la mer de Chine, de l’Afrique à l’ex-Yougoslavie, et nous plonge au coeur des ténèbres, recomposant de manière éblouissante l’histoire occulte de la France de ces trente dernières années, ses illusions, ses mensonges, ses scandales nationaux et ses tragédies intimes. Un brillant thriller politique sous l’ère Mitterrand.Avec une maîtrise extraordinaire, l’auteur nous entraîne dans un chassé-croisé virtuose entre un paparazzi vulnérable, un marchand d’armes suisse, un conseiller occulte et un espion sinologue. Delphine Peras, Lire.Il y a chez ce chantre du secret quelque chose de John Le Carré (pour la lassitude des uns) et de Robert Littell (pour la fureur des autres). Après tout, on sait depuis Robert Conrad et Graham Greene que rien ne ressemble plus à un espion qu’un (bon) romancier. Olivier Mony, Le Figaro.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 672 pages
  • Dimensions :  3.4cmx11.0cmx17.8cm
  • Poids : 340.2g
  • Editeur :   Le Livre De Poche Paru le
  • Collection : Littérature & Documents
  • ISBN :  2253128341
  • EAN13 :  9782253128342
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Serge Bramly

Le Voyage de Shanghaï

Mon Voyage de Shanghai n'est pas un guide touristique, genre problématique dans une ville où la moindre adresse devient caduque au bout de six mois. L'idée m'est venue, plutôt, d'une sorte de partie de ping-pong entre le présent et le passé, entre mes expériences quotidiennes et le fruit de ...

Prix : 88 DH
Le premier principe Le second principe-Prix Interallié 2008-

Les faits : Ceci est une histoire peut-être vraie de la fin du XXe siècle que l'on pourrait conter ainsi : un photographe Max Jameson traquait une princesse, le photographe avait pour voisin un marchand d'armes et pour ami un premier ministre. Tous les quatre ont connu la lumière puis une fin tra...

La danse du loup

Florence, février 1497. Une foule inquiète. Des émeutes. Les Médicis ont été bannis ; le pouvoir a changé de mains ; qui songerait encore à fêter le carnaval ? Des enfants parcourent les rues en brandissant des croix rouges. Appuyés par la milice, ils pénètrent dans les maisons, arrachen...

Le voyage de Shanghai

" Quelle fatuité pour un Long Nez, un Barbare ignare, d'échafauder sur la Chine la moindre théorie ! Tenir sous forme de notes un journal de voyage me paraît la meilleure façon de procéder. Le poème serait presque le genre le plus approprié : évoquer les saisons, les joies et les peines, la...

Voir tous les livres de Serge Bramly

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Avec cette fresque foisonnante, Serge Bramly nous entraîne d’une garden-party à l’Élysée aux rivages de la mer de Chine, de l’Afrique à l’ex-Yougoslavie, et nous plonge au coeur des ténèbres, recomposant de manière éblouissante l’histoire occulte de la France de ces trente dernières années, ses illusions, ses mensonges, ses scandales nationaux et ses tragédies intimes. Un brillant thriller politique sous l’ère Mitterrand.Avec une maîtrise extraordinaire, l’auteur nous entraîne dans un chassé-croisé virtuose entre un paparazzi vulnérable, un marchand d’armes suisse, un conseiller occulte et un espion sinologue. Delphine Peras, Lire.Il y a chez ce chantre du secret quelque chose de John Le Carré (pour la lassitude des uns) et de Robert Littell (pour la fureur des autres). Après tout, on sait depuis Robert Conrad et Graham Greene que rien ne ressemble plus à un espion qu’un (bon) romancier. Olivier Mony, Le Figaro.