share_book
Envoyer cet article par e-mail

China et la grande fabrique

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
China et la grande fabrique

China et la grande fabrique

  (Auteur)


Prix : 88,00 DH TTC


En stock.
Commandez vite, il ne reste  qu'1 exemplaire !
Date de livraison estimée le mercredi 14 décembre 2016.

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "China et la grande fabrique"

    Quand Marc Dubreuil arrive à Limoges en 1847, c’est un gamin misérable. Mais il a un don qui va faire de lui, au prix de sacrifices inouïs, le grand maître de la peinture sur porcelaine. Simon Hollister, lui, est un industriel new-yorkais fasciné par cette porcelaine d’une blancheur surnaturelle dont toute l’Amérique raffole. Sous son impulsion, les ateliers insalubres se transforment en usines. Des campagnes affluent de pauvres bougres en quête de travail. Marc Dubreuil entre à la grande fabrique. Comment un génie ne se brûlerait-il pas les ailes dans la fournaise industrielle ? C’est China, le fruit de ses amours désespérées, qui raconte son histoire. Un roman picaresque et sentimental où l’on croit sentir à chaque page l’haleine brûlante des fours. Christine Ferniot, Télérama. Un grand roman populaire à l’élégance aristocratique. Philippe Lacoche, Le Figaro littéraire.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Poche
    • 320 pages
    • Dimensions :  1.6cmx11.0cmx17.6cm
    • Poids : 181.4g
    • Editeur :   Le Livre De Poche Paru le
    • Collection : Littérature & Documents
    • ISBN :  2253126292
    • EAN13 :  9782253126294
    • Classe Dewey :  843
    • Langue : Français

    D'autres livres de Alexis Salatko

    Céline's band

    De 1945 à 1950, Louis-Ferdinand Céline vit en exil au Danemark. Après avoir passé un an dans les geôles danoises, il loge dans un taudis, en résidence surveillée, sur les bords de la Baltique. C'est là que Marcel Aymé, porté par le succès de Clérambard représenté à Copenhague, vient r...

    Horowitz et mon père

    Juste avant la révolution d'Octobre, Dimitri Radzanov et Horowitz s'affrontent en duel au piano au conservatoire de Kiev. Chassés par les Bolcheviks, les deux jeunes gens doivent fuir l'Ukraine. Horowitz émigre aux Etats-Unis où il rencontre vite fortune et gloire. Radzanov, quant à lui, après...

    China et la grande fabrique

    Quand Marc Dubreuil arrive à Limoges en 1847, c'est un gamin misérable, prêt à tout. Mais il a un don. Et un jour il s'imposera comme le Rimbaud de la peinture sur porcelaine, le grand maître des arts du feu, au prix de sacrifices inouïs, de patience, d'entêtement. La quête de la beauté et ...

    Le parieur

       Né au début des années 60, Alexis Salatko est le petit-fils d'un pianiste russe virtuose condisciple de Wladimir Horowitz. Dans Horowitz et mon père, Alexis Salatko retrace le destin de ce grand-père émigré en France après la Révolution d'Octobre. La famille Salatko échoue alors en r...

    Voir tous les livres de Alexis Salatko

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Quand Marc Dubreuil arrive à Limoges en 1847, c’est un gamin misérable. Mais il a un don qui va faire de lui, au prix de sacrifices inouïs, le grand maître de la peinture sur porcelaine. Simon Hollister, lui, est un industriel new-yorkais fasciné par cette porcelaine d’une blancheur surnaturelle dont toute l’Amérique raffole. Sous son impulsion, les ateliers insalubres se transforment en usines. Des campagnes affluent de pauvres bougres en quête de travail. Marc Dubreuil entre à la grande fabrique. Comment un génie ne se brûlerait-il pas les ailes dans la fournaise industrielle ? C’est China, le fruit de ses amours désespérées, qui raconte son histoire. Un roman picaresque et sentimental où l’on croit sentir à chaque page l’haleine brûlante des fours. Christine Ferniot, Télérama. Un grand roman populaire à l’élégance aristocratique. Philippe Lacoche, Le Figaro littéraire.